Bernard BUFFET » Peintres

Bernard BUFFET

Informations biographiques

Né le 10 juillet 1928 à Paris, dans le quartier des Batignolles.

En 1943, il étudie le dessin au cours du soir de M. Darfeuille, place des Vosges, puis entre en décembre à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris où il ne restera que deux ans. Ensuite,-il-travaille-seul.
En 1945, il obtient le prix des travaux d’atelier.

En 1946, il expose son premier tableau, un autoportrait, au Salon des Moins de Trente Ans à la Galerie-des-Beaux-Arts.
En 1947, il expose « L’homme accoudé » au Salon des Indépendants et en décembre a lieu sa première exposition présentée par Pierre Descargues, à la Librairie des Impressions d’Art. Raymond Cogniat lui achète pour le Musée National d’Art Moderne de Paris une peinture

« Nature-morte-au-poulet ».
En avril 1948, il présente un tableau « Le buveur » au Prix de la Jeune Peinture organisé à la Galerie Drouant-David à Paris. Le Dr Girardin, un grand collectionneur d’art contemporain, défend sa peinture avec passion et attire l’attention d’Emmanuel David sur ce jeune peintre. David propose à Bernard Buffet d’entrer dans sa Galerie avec un contrat d’exclusivité.

Ce contrat a par la suite été partagé avec Maurice Garnier. En juin, à la Galerie Saint-Placide à Paris, il obtient le Prix de la Critique ex-aequo avec Bernard Lorjou. En juillet, une exposition de ses oeuvres aura lieu dans cette Galerie. Il expose « La Ramandeuse de filet » au Salon d’Automne.
En 1949 un amateur d’art met un pavillon à Garches à sa disposition. Comme loyer, Bernard Buffet-lui-donne-un-tableau-par-trimestre.
En 1950, Il compte parmi les membres fondateurs du Salon de la Jeune Peinture organisé par Pierre Descargues.

En 1955, il obtient la première place au référendum organisé par la revue  » Connaissance des Arts  » désignant les dix meilleurs peintres de l’après-guerre. Il peint les maquettes des décors et des costumes pour « La Chambre » argument de Georges Simenon qui devient son ami.

En 1958, première rétrospective de son Oeuvre à la Galerie Charpentier à Paris. Il épouse Annabel-Schwob-à-Ramatuelle.
En 1961, il peint un ensemble de tableaux représentant la vie du Christ destinés à décorer la Chapelle de Château l’Arc (sa propriété jusqu’en 1954). Dix ans plus tard, à la demande du secrétaire du Pape Paul VI, Bernard Buffet offrira ces tableaux au Musée du Vatican où ils sont exposés-dans-une-salle-particulière.
En mai 1971, il est nommé chevalier de la Légion d’Honneur.

Le 25 novembre 1973, inauguration du Musée Bernard Buffet, fondé par Kiichiro Okano, à Surugadaira-au-Japon.
Bernard-Buffet-est-élu-à-l’académie-des-beaux-Arts-le-13-mars-1974.
En 1978, à la demande de l’Administration des Postes, il réalise une maquette pour un timbre de trois francs  » L’Institut et le Pont des Arts « . À cette occasion, le Musée Postal à Paris présente une exposition-rétrospective-de-ses-oeuvres.
En 1988, inauguration de l’extension du Musée Bernard Buffet de Surugadaira au Japon.
En 1991, il réalise une maquette pour un timbre de vingt-cinq francs soixante-dix centimes, à la demande de l’Administration du Territoire des Terres Australes et Antarctiques Françaises.
En-1993,-il-est-promu-au-grade-d’officier-de-la-Légion-d’Honneur.
En-1997,-les-premiers-symptômes-de-la-maladie-de-Parkinson-apparaissent.
Le 4 octobre 1999, ne pouvant plus peindre en raison de sa maladie, Bernard Buffet met fin à ses jours à Tourtour (Var).

Il a eu 3 enfants, deux filles, Virginie (née le 26 mars 1962) et Danielle (née le 24 avril 1963), et  un fils Nicolas (né le 13 mai 1971).

 

Catégories : Artistes, Peintres
Mis à jour il y a 1 mois.