Patrick RUBINSTEIN » Peintres

Patrick RUBINSTEIN

Informations biographiques

Né à paris en 1960. Dans sa famille les arts apportent l’évasion, et le quotidien, la tendresse. Patrick grandit dans ce cadre, entre une mère passionnée de cinéma et un père avant-gardiste et touche-à-tout.

A cinq ans, il est initié à la gouache et au film super huit.
Les jeux d’optique occupent une place centrale dans les créations de la famille. D’abord avec son père, puis seul, Patrick découvre une nouvelle écriture esthétique. Il découvre l’art cinétique par les oeuvres de Yaacov Agam. Sa magie lui plaît. En jouant avec deux portraits, on pourrait voir ainsi tantôt l’un, tantôt l’autre, tantôt la superposition des deux.
En théorie, le procédé parait simple ; en pratique, il s’avère complexe. Patrick s’accroche. Il affine sa technique. Rapidement, le mot se passe. Aux premiers encouragements succèdent alors les premières ventes. Patrick a 18 ans. L’entreprise familiale où se joue la mode de demain l’attire. Après le bac et des études de commerce, il s’implique dans tous les aspects du métier. Il apprend sur le tas. A vingt-cinq ans, il crée sa marque : Energy. Il exporte aux Etats-Unis, en Scandinavie, en Europe et au Moyen-Orient. En France, le marché change.

En 2005, il est temps de tourner la page, de prendre un peu de recul.
En 2006, Patrick perd son père. Il repense alors à Yaacov Agam, ce précurseur de l’Art cinétique… il reprend une photo, la plie et explique à ses filles le jeu visuel ainsi créé. « L’op art vient de la contraction du mot optique, en référence à l’Art optique ou l’Art en mouvement. » Avec l’aide d’un ingénieur, il décide de relever les défis techniques de la 3d, afin de retrouver la liberté infinie de la création et les lettres de noblesse du travail artisanal qu’il effectuait jeune homme. Après trois années d’acharnement il peut enfin envisager tout type de format, même des oeuvres monumentales. Il s’entoure de collaborateurs qu’il forme à son art. Il ne lui reste plus qu’à créer. En 2013, soit cinq ans après avoir vendu sa première oeuvre à Drouot, il est classé 89ème au top 100 des artistes français les mieux cotés, et est une signature de l’op art figuratif contemporain. Dans des formats monumentaux ou intimistes, il explore toutes les facettes de la cinétique pour rendre hommage à la culture pop ou nous faire partager des messages heureux. De Ray Charles à Marilyn Monroe en passant par Mick Jagger ou Michael Jackson, Patrick Rubinstein nous entraine dans un univers à part entière. « Rock », «Make life great », « Hope », « Music » ou encore « Love », il impulse une fantaisie communicative qui balaie d’un grand revers de manche tout pensée négative. Un anti-coup de blues ? Assurément puisqu’on se l’arrache de New York à Singapour.

 

Catégories : Artistes, Peintres
Mis à jour il y a 1 mois.