Peintres officiels de la Marine

  • Les résultats ont été filtrés avec la lettre: C
- A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V W Y
Photo de Patrick CAMUS
Patrick CAMUS

Nommé peintre officiel de la Marine en 2001.

Naissance en 1947 à Brest.

Formation artistique aux Beaux Arts de Quimper (1965-1970)

Pourquoi aime-t-il la mer ?

A la question posée, Camus répond sobrement:  « Je suis né à Brest en Bretagne et je travaille face à la baie d’Audierne au Pays Bigouden ». Abrupte, la réponse n’en est pas moins explicite sur l’homme, l’artiste, son parcours et ses choix.

Ainsi Camus va à l’essentiel, sa peinture aussi et elle en est diablement éloquente.

Bleu lagon de la mer aux Glénan, jaune d’or des champs de blé, rouge insolent des coquelicots, de la nature, il capte la palette toujours dans l’éclat de la lumière.

Croquis et esquisses sur le motif, et, au secret de son atelier,  riche de son trésor d’images, il explore de nouvelles voies.  Soleil à travers un vitrail, gris de la mer qui se retire en baie d’Audierne,  transparence de lampes au musée des phares et balises d’Ouessant,  carrière rose cachou de granit à Perros-Guirec.  « C’est le dessin qui donne la forme, mais c’est la couleur qui donne la vie » (Diderot).

La vie dans la peinture de Patrick Camus s’impose au regard comme un drapeau claque au vent.

Extrait de textes de Sylvie David-Rivérieulx « Les peintres de la Marine en escale à Perros-Guirec » – 2002.

Photo de Jacques COQUILLAY
Jacques COQUILLAY

Peintre officiel de la Marine, Pastelliste et Sculpteur

Jacques Coquillay est né le 3 juin 1935. Élève de 1956 à 1958 à l’école supérieure des beaux-arts de Tours, il y obtient obtient le diplôme national de sculpture, puis élève de Marcel Gimond à l’école des beaux-arts de Paris de 1958 à 1960, il obtient le diplôme supérieur d’art plastique en 1960.

En 1961, il entre dans les ateliers d’Hubert Yencesse et de Raymond Corbin. En 1961, il est logiste au concours du prix de Rome. Durant les années 1960, au jury du Prix de Rome, il rencontre Jean CartonRaymond Martin et Georges Hilbert avec lesquels il se lie d’amitié.

Il constitue un groupe de jeunes sculpteurs, aidé par Paul Belmondo, et réalise plusieurs expositions de groupe.

En 1965, il obtient le prix du Conseil général de l’